Quels sont les différents baux commerciaux ?

Quels sont les différents baux commerciaux ?

Louer des locaux commerciaux peut être une cuisine. Connaissant les différentes formes de crédit-bail, nous pouvons déterminer ce qui convient le mieux à son activité. Pas de portes, crédit-bail précaire, affaires…, faisons le bilan.

Selon la loi du 30 septembre 1953, un bail commercial est un contrat conclu entre le propriétaire d’un immeuble et le locataire exerçant une activité commerciale, industrielle ou artisanale dans ces locaux.

A lire aussi : Comment savoir si un contrat de bail a été enregistré ?

Cependant, comme nous le verrons, ce bail peut prendre plusieurs formes.

Types de baux commerciaux

Un bail commercial peut également suivre certaines règles. La société peut, s’il y a lieu, être tenue de signer un contrat de location commerciale ou professionnelle besoin de compléter.

A lire en complément : Comment faire si on a perdu son bail ?

Contrairement à un bail commercial, les textes de référence dans le domaine des contrats professionnels sont moins formulés.

Le contrat professionnel structure l’utilisation de locaux strictement professionnels, dans l’exercice de l’activité libérale.

D’ autres critères s’appliquent également dans le cas d’une salle à usage unique ou polyvalent .

La résiliation d’un contrat de location dans un centre commercial répondra également à certains critères : loyers, qui sont généralement indexés sur le chiffre d’affaires garanti avec un minimum garanti, frais supplémentaires importants pour couvrir le coût total du centre, clauses sans concurrence entre concessionnaires, etc.

Location 3/6/9 ou crédit-bail « précaire »

Dans le cadre de la location de l’espace commercial, on peut distinguer entre deux types de Contrats de location, qui sont la durée du contrat.

En principe, le crédit-bail « 3/6/9 » s’applique au contrat conventionnel.

Le bail commercial est généralement conclu pour une période de 9 ans, mais le locataire peut résilier le contrat tous les 3 ans, le propriétaire ayant résilié 6 mois à l’avance.

De plus, le bail ne prend pas fin automatiquement à la fin de 9 ans. Un transfert à l’huissier est nécessaire soit pour que le propriétaire demande des vacances ou pour le locataire pour demander une prolongation.

Le contrat de location précaire, qui peut s’appliquer dans une autre mesure, permet de fixer la durée du bail à un maximum de deux ans.

Les conditions de vacances sont également à la discrétion des deux parties.

Si vous êtes au début d’une activité, cette disposition peut être l’occasion de savoir qu’elle sera toujours suivie d’un bail 3/6/9 à la fin.

Informations sur la prise en charge ou la location de locaux commerciaux

  • Espacement des portes  : Il s’agit du montant dû lorsqu’un locataire se déplace dans une pièce connue sous le nom de « vacant ». La transaction, qui identifie le premier coût de propriété amortissable, est conclue directement entre le locataire et le locateur.

  • Ledroit à un bail  : Ce type de contrat s’applique si les locaux sont déjà occupés par un locataire qui souhaite céder son bail. Dans ce cas, la transaction a lieu entre le locataire sortant et le locataire entrant. Le locataire sortant reçoit une compensation avec un valeur de compensation, tandis que le nouveau occupent maintenant les locaux et le droit de prolonger le bail.

  • Lelocataire sortant ne peut que transférer les locaux, mais s’il démissionne également de sa clientèle, cela s’appelle la vente d’actifs commerciaux. La rémunération sera alors plus élevée.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons