Catégories

Revenus fonciers : les avantages et les risques de l’investissement

Revenus fonciers : les avantages et les risques de l’investissement

La solution d’investissement la plus courante est l’immobilier. Vous pouviez acquérir un studio, individuellement une maison ou un appartement selon vos goûts et vos moyens. Vous aviez ainsi la possibilité de louer ces biens. Ces revenus que vous percevez sont dits revenus fonciers. Mais en quoi cet investissement avantage ? Sans compter que lorsqu’il y a investissement, apparaissent les risques. Découvrez donc dans ce guide, les avantages ainsi que les risques de cet investissement.

Les revenus fonciers : de quoi s’agit-il en premier ?

En effet, les revenus fonciers sont ceux qui sont issus de votre patrimoine immobilier comme les loyers perçus de vos biens non meublés à la location. Par conséquent, ces revenus proviennent de loyers reçus de la part de locataires d’un studio, d’une maison individuelle, d’un local professionnel, d’un appartement, etc. Ils font partie des huit revenus catégoriels étant soumis à l’impôt sur le Revenu.

Lire également : Quelques atouts d’investir sous la loi Pinel

Cependant, la catégorie de ces revenus est beaucoup plus large puisqu’elle comprend aussi un investissement locatif dans des sociétés civiles immobilières (SCI) ou dans une société foncière. Ou même dans des Fonds de Placement Immobilier (FPI). Ceux-ci attirent de nombreux Français souhaitant investir en immobilier locatif.

Les avantages de l’investissement locatif

Quel que soit le bien que vous mettez en location, cela procure autant à vous qu’à votre locataire, de multiples avantages.

A découvrir également : Comment connaître le prix d'un bien ?

Un investissement rentable

Comparativement aux autres produits financiers, l’investissement locatif est le type de placement le plus sûr. Si vous désirez investir dans le long terme, il ne faut pas hésiter à opter pour l’immobilier locatif. Une fois votre projet lancé, vous pouviez constituer un patrimoine capable d’être transmis à vos descendants. Il permet en fait d’avoir un retour sur investissement plus intéressant que celui des produits d’épargne.

Actuellement, le rendement de l’assurance vie est situé en bas de 2 % nets des prélèvements sociaux. Alors que pour l’immobilier locatif, le rendement brut pourrait grimper jusqu’à 12 %.

Au cas où vous trouveriez vite un locataire, vous allez bénéficier d’un revenu complémentaire régulier et stable tous les mois. Avec une bonne gestion de ces gains, vous pouviez économiser une belle fortune et préparer votre retraite paisiblement.

Vous bénéficiez des avantages fiscaux

Si investir dans l’immobilier locatif est le placement préféré des Français, c’est parce qu’il y a plusieurs raisons, dont les économies substantielles que celui-ci offre. Ce, grâce aux divers dispositifs fiscaux dans ce cadre.

Outre le dispositif de défiscalisation, les statuts de loueur en meublé non professionnel (LMNP) et de loueur meublé professionnel (LMP) vous offrent également la possibilité de réduire les charges liées à votre placement. Ces statuts permettent l’imputation du déficit foncier sur le revenu global et le processus à des amortissements. Ils permettent également une quelconque exonération sur les plus-values. Mais sachez que ces avantages fiscaux varient selon le statut choisi.

Comme on le dit souvent, rien ne vient sans risque.

Risques liés à l’investissement dans l’immobilier locatif

Comme tout autre investissement, l’investissement dans l’immobilier locatif a non seulement ses avantages, mais également ses risques. L’on ne peut vous conseiller de le prendre comme un investissement non risqué. Ainsi, concernant les risques, l’on peut avoir :

Une baisse du marché

L’immobilier étant un marché très évolutif, il vous est impossible d’échapper aux risques de la baisse des prix. Ainsi, notez que cela peut avoir des répercussions sur le prix de vos biens. Ce, dans le cas où vous songez à le vendre.

En ce qui concerne vos loyers à percevoir, il faut que vous soyez à l’affût de la tendance sur le marché afin de connaître son évolution. Si votre locataire trouve un logement similaire à ce que vous lui avez proposé à moindre coût, sachez qu’il ne va pas hésiter à déménager.

Le non-paiement ou le retard du loyer de la part de vos locataires

Eh oui ! Ce risque ne peut pas être contourné. Donc, sachez que le non-paiement ainsi que le retard du loyer doivent figurer parmi les risques principaux de l’investissement locatif. Certains ne voient pas leurs importances. Mais aussi bien que leurs causes soient importantes qu’imprévisibles, elles sont multiples.

Il s’agit en effet de l’invalidité temporaire, la perte d’emploi ou encore du surendettement de vos locataires.

Articles similaires

Lire aussi x