Comment négocier son prêt immobilier ? 

Comment négocier son prêt immobilier ? 

L’octroi  d’un prêt est conditionné et varie à cause d’un certain nombre de choses. Il s’agit des banques, mais aussi du profil de l’entrepreneur. Comment négocier un prêt immobilier ? Découvrez dans cet article quelques astuces pour bien négocier un prêt immobilier. 

Mettre en avant son profil emprunteur

Pour négocier un prêt, vous devez d’abord convaincre votre banquier que vous êtes l’emprunteur idéal. Les raisons à faire valoir sont :

A lire aussi : Comment réussir son investissement locatif ?

Un taux d’endettement  faible : vous devez montrer à votre banquier que votre taux d’endettement est faible. En effet, le ratio entre vos revenus mensuels et vos charges financières détermine votre capacité d’épargne. Ainsi, lorsque votre ratio se trouve entre 10 % à 15 % d’endettement, c’est une belle raison pour obtenir ce prêt.

Un “ reste à vivre “ suffisant : Le “ reste à vivre “ est la somme qu’il vous reste après le paiement de votre mensualité de crédit. Lorsque votre reste à vivre minimum est de 400 euros par ménage + 150 euros par personne à charge, alors votre demande est favorable.

A voir aussi : Comment savoir si un contrat de bail a été enregistré ?

Un apport personnel important : lorsque votre apport personnel tourne autour de 10 % du prix d’achat du bien à acheter, vous pourrez obtenir ce prêt ? Par ailleurs, vous obtiendrez de bien meilleurs taux avec un apport entre 20 % et 30 %.

Un compte bien géré : lorsque vous gérez bien votre compte, c’est une autre raison d’obtenir un prêt. Ainsi, lorsque vous n’avez pas de découvert, d’incident de paiement pour vos autres emprunts éventuels, de crédit à la consommation, cela signifie que votre compte est bien géré. 

Un profil de client attractif : mettez en avant votre situation professionnelle. La banque considère votre statut, votre âge, votre ancienneté ainsi que votre capacité d’évolution pour vous octroyer le prêt.

 Déléguer l’assurance emprunteur

Pour un crédit immobilier, l’assurance de prêt est la plus grosse dépense à effectuer. Cela représente de ce fait, un aspect de négociation très important. Il est important de savoir que :

Une assurance moins chère ne signifie pas que vous serez moins bien assurés.

La banque ne peut pas refuser un contrat d’assurance externe si les garanties proposées sont égales à celle de son assurance groupe

Une délégation d’assurance peut faire baisser le taux à 0.14% pour les emprunteurs les plus jeunes.

Par ailleurs, il n’est pas conseillé d’accepter l’offre d’assurance emprunteur de votre banquier sans avoir réalisé en amont des devis d’assurance de prêt.

Autres astuces

En dehors de l’astuce citée plus haut, voici 4 autres astuces pour vous permettre de négocier votre prêt immobilier.

Faire jouer la concurrence : cette étape est indispensable pour un prêt immobilier. Vous devez faire jouer la concurrence en faisant le tour des établissements financiers afin de voir celle qui vous offre de meilleures conditions.

Faire supprimer les indemnités de remboursement anticipé : si vous savez que vous aurez la possibilité d’anticiper vos remboursements, il est préférable de négocier cette clause dans votre contrat. Au cas contraire, cela vous reviendra plus cher après.

Choisir la garantie de prêt la plus intéressante : la garantie de prêt peut être une hypothèque ou une caution. Cependant, l’enregistrement d’une hypothèque par le notaire vous reviendra plus cher que la caution. Il vaut mieux préférer la caution à l’hypothèque.

 

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons