Catégories

Comment calculer le prix d’un fond de commerce fleuriste ?

Comment calculer le prix d’un fond de commerce fleuriste ?

Le fonds de commerce est un ensemble d’éléments matériels et immatériels permettant à un commerçant d’exercer son activité. Lorsqu’un professionnel prend le temps de comprendre cette notion, cela lui permet de cerner la valeur de son business. C’est pourquoi il est intéressant de maîtriser toutes les méthodes de calcul avant de passer aux transactions. Voici un guide qui propose la technique de calcul du prix d’un fonds de commerce fleuriste.

Le calcul après évaluation du chiffre d’affaires

Le calcul du fonds par évaluation du chiffre d’affaires est la méthode la plus fréquente adoptée et proposée par les experts. Le résultat issu de cette technique donne une meilleure vue du fonds de commerce auquel l’acheteur s’attend. Si vous désirez effectuer le calcul du fonds par évaluation du chiffre d’affaires, il est primordial d’avoir sous la main les bilans.

A découvrir également : Quelle est la valeur d'une promesse de vente ?

Dans la perspective d’avoir une moyenne convaincante, le mieux est de considérer les trois précédentes années. Alors, si vous êtes un fleuriste traditionnel, la valeur de votre boutique se trouve entre 50 et 90 % du chiffre d’affaires TTC.

Puisque selon la Fédération des fleuristes, le chiffre d’affaires moyen est de 150 000 € par an alors, voici comment procéder.

A découvrir également : Quelles sont les deux voies d'accès pour devenir notaire ?

150 000 € × 50 % = 75 000 €

150 000 € × 90 % = 135 000 €

Par ailleurs, pour un fleuriste en libre-service, la valeur de son business est située entre 25 et 60 % du chiffre d’affaires TTC par an.

Le calcul par l’ensemble des actifs disponibles

Ici, la technique consiste à prendre en compte tous les actifs disponibles. Il s’agit en réalité des actifs immobilisés et des actifs circulants. La première catégorie concerne l’ensemble des biens destinés à être conservés durablement par le fleuriste. Ce qui lui permettra de disposer des avantages économiques certains.

À ce titre, il faut citer :

  • l’actif immobilisé corporel : outillage, matériel de transport, mobilier, etc.
  • l’actif immobilisé incorporel : droit au bail, la marque de l’entreprise, etc.
  • l’actif immobilisé financier : les actions et obligations, les prêts effectués au personnel.

Ainsi, la somme de chaque constituant permet d’avoir la valeur brute de l’actif immobilisé. En revanche, l’actif circulant représente l’ensemble des éléments que le fleuriste doit financer. Il est question ici d’un actif mobilisable à court terme. C’est l’exemple du stock disponible, de l’acquisition des matières premières et de l’écoulement des bouquets de fleurs.

Le calcul en fonction de la rentabilité

prix d'un fond de commerce fleuriste

Le calcul en fonction de la rentabilité est la méthode de calcul adoptée le plus souvent par les banques. De ce fait, si un fleuriste désire utiliser cette technique, il doit être capable d’évaluer la rentabilité future de son entreprise.

Cela permet à l’acheteur d’avoir une idée sur sa capacité à rembourser son prêt afin d’établir un capital. Par conséquent, l’objectif de cette méthode est de pouvoir déterminer le chiffre d’affaires ainsi que le bénéfice que pourra réaliser l’acquéreur. Ce bénéfice est ensuite équilibré grâce à un indice.

Ainsi, la valeur obtenue permet d’avoir le prix d’un fonds de commerce fleuriste. Pris dans ce sens, il faut reconnaître que tout est question de prévision et d’actualisation des futures entrées. En vue d’obtenir des chiffres plus convaincants, le fleuriste peut donc avoir recours à son bilan comptable.

Autres données à considérer

Pour calculer le prix d’un fonds de commerce fleuriste, il y a d’autres informations importantes à avoir. Il s’agit :

  • de la situation géographique du fleuriste ;
  • de la durée du bail et des modalités financières ;
  • la clientèle ainsi que son pouvoir d’achat qui sont d’ailleurs l’un des aspects les plus importants ;
  • la renommée du fleuriste ;
  • la superficie et l’état de ses locaux ;
  • et la conjoncture économique.

Cette dernière est donc déterminante en ce sens qu’elle soit favorable ou défavorable, son impact est significatif sur la valeur du fonds de commerce. Toutefois, gardez à l’esprit que le calcul d’un tel montant fait appel à une multitude de notions comptables et juridiques.

Si vous n’avez pas toutes les aptitudes pour le faire, le mieux est de solliciter les services d’un expert. À titre d’exemple, il faut citer l’huissier, le juriste ou les avocats spécialisés du domaine.

Articles similaires

Lire aussi x